LE SUD DU VIETNAM - COCHINCHINE

1. Hô-Chi-Minh-Ville
(Ho Chi Minh - ville en français avec des traits d'union; en vietnamien Thành phố Hồ Chí Minh), anciennement Saigon jusqu'en 1975, est la plus grande ville du Việt Nam, devant la capitale Hanoï.
Hô-Chi-Minh-Ville se trouve sur les rives du fleuve Dong Nai. Située à proximité du delta du Mékong, cette ville est la métropole du sud du pays. Pendant la colonisation, elle était la capitale de l'Indochine française (Cochinchine). Après la partition du pays issue de la fin de la guerre d'Indochine, Saigon devint la capitale de la République du Việt Nam (dès 1954). Pendant la guerre du Việt Nam, Saigon était le siège du commandement américain ; son activité économique fut également dopée par la présence de centaines de milliers de soldats américains et son port était embouteillé par l'arrivée d'énormes importations de matériel. Sa prise par les communistes le 30 avril 1975 marqua la fin de la guerre du Việt Nam. La ville fut alors débaptisée au profit du nom du « leader » historique des communistes vietnamiens, Hồ Chí Minh. Néanmoins, de nombreux Vietnamiens continuent à parler de Saigon, du moins en situation informelle. Officiellement, Saigon n'est qu'une partie (District 1) de Hô-Chi-Minh-Ville. Elle est encore, de nos jours, le poumon économique du pays.

2. Da Lat
Da Lat, joyau des hauts plateaux. Ancienne station climatique à 1 500 m d'altitude située à 300 km d'Ho Chi Minh Ville, le site de Dalat fut découvert par Alexandre Yersin en 1893. De style typiquement français de l'époque coloniale, la ville bordée de forêt de pins et de somptueux sites naturels est tout autant prisée des Vietnamiens que des étrangers, qui viennent y chercher la fraîcheur tout au long de l'année. Le dernier empereur du Vietnam, Bao Daï, y fit d'ailleurs lui-même construire une curieuse résidence dans le style des années 50.
Depuis que Yersin a mis les pieds sur le plateau de Lang Biang, il y a 111 ans, cette contrée n'a cessé de séduire les voyageurs. Son trésor : Da Lat, dont raffolent touristes étrangers ou vietnamiens en lune de miel...

 

3. Phan Thiet
Situé à 4 heures de route de Saigon, la région de Phan Thiet est réputée pour seslongues plages bordées de palmiers, ses immenses dunes de sable blanc et le petit village de Mui Ne. Entre ces deux villages de pêcheurs, s’étire 16 kms de côtes qui accueillent de nombreux resorts, bars et restaurants de fruits de mer. Ce petit coin de paradis offre aux visiteurs de merveilleux moments de détente ainsi que de belles découvertes : les marais salants de Phan Thiet, le bouddha couché du mont Takou, les dunes de sables à Mui Ne, etc.

La plage de Phan Thiet est quant à elle, le principal centre d’intérêt de la région, notamment pour les amateurs de planche à voile et de kite-surf car la région bénéficie de vents assez forts toute l’année.

 

4. Le Delta du Mékong
Le Mékong se sépare à Phnom Penh (Cambodge) en deux branches : le Mékong proprement dit et le Bassac. Les deux branches s’écoulent vers le Viêt Nam où elles se ramifient et forment un réseau hydrographique dense, dont le courant ralentit et qui alluvionne massivement, formant au Vietnam un delta très fertile, très riche pôle de production agricole et en particulier rizicole.
Le delta couvre 55 000 km2 et héberge 18 millions d’habitants. Ses principales villes sont Can Tho (Cần Thơ), Chau Doc (Châu Đốc), My Tho (Mỹ Tho).
Il également donné son nom à une région administrative du Vietnam, appelé aussi en vietnamien : đồng bằng sông Cửu Long, c'est-à-dire « delta des 9 dragons ».
Considéré comme le grenier à riz du sud du Vietnam, le Delta du Mékong offre une véritable fenêtre sur la vie rurale vietnamienne. Constitué de milliers de canaux nourriciers bordés de vergers ou de plantes tropicales, le Delta est un mélange harmonieux de paysages aux couleurs beiges et verdoyantes autour duquel la vie s'organise.
Les principaux sites à visiter sont My Tho, Ben Tren, Cai Be, Vinh Long, Can Tho ou Chau Doc.

 

5. Ile de Phu Quoc
Plus vaste île du Vietnam, Phu Quoc se situe au large de la côte sud-ouest, dans le golfe de Thaïlande. S'il est possible d'y accéder par bateau depuis Rach Gia (5h) ou Ha Tien (4h), beaucoup préfèreront prendre l'avion au départ de Hô Chi Minh-Ville (45 min).
Jusqu'à maintenant préservée du tourisme de masse, l'île affiche une nature sauvage abondante, composée de collines recouvertes de forêts et de belles plages de sable blanc.

Aussi, 37 hectares de la partie montagneuse située au nord de l'île appartiennent à une réserve naturelle créée en 1986. Dotée d'une faune et d'une flore riches, cette immense forêt peut être l'occasion d'un trekking, lors de la saison sèche uniquement.
Le littoral permet également de s'adonner à différentes activités : la baignade bien sûr mais aussi la plongée ou la pêche. A titre d'exemple, la majestueuse plage de Sao, bien que difficile d'accès, fait l'unanimité. De même, le Roc de Dinh Cau, considéré comme le symbole de l'île, doit absolument faire l'objet d'une visite. Situé à l'estuaire du fleuve de Duong Dong, cette sculpture naturelle, formée de plusieurs blocs de roche émergeant de la mer, offre un spectacle saisissant.

 

6. Can Tho
Cân Tho, capitale du Nam Bô méridional
La ville de Cân Tho est la porte d'accès au delta du Mékong, un pôle économique et culturel, un important nœud de communication national et international du Nam Bô et de tout le pays.
Une région prospère
« A Cân Tho, le riz est blanc et l’eau limpide, quiconque s'y rend ne veut plus la quitter », cette chanson populaire témoigne de la prospérité de cette terre, surnommée «Tây Dô» (capitale de l’Ouest ) à l’époque coloniale (XIXe siècle).
Can Tho: le “Jardin d'orchidées”, une architecture ancienne à découvrir
Pour les natifs du delta du Mékong, la ville de Can Tho, leur métropole régionale, évoque une beauté campagnarde, paisible mais cela ne veut pas dire sans attractions. Les rizières s'étendent à perte de vue, les cours d'eau s'écoulent tranquillement et les vergers offrent des fruits selon les saisons.
Ajouter à cela le charme suranné des vieilles maisons d'antan et vous aurez l'image parfaite d'un tableau bucolique. Pour les plus pressés, le "Jardin des orchidées", une des plus vieilles maisons du village de Long Tuyên, résume en quelques heures le parfum de cette région unique.
Surnommé le village de vieilles maisons, Long Tuyên se situe à 6 km au nord-ouest de Can Tho. Une belle collection de 34 maisons centenaires, à l'architecture variée mêlant les styles français, chinois et du Vietnam méridional. La plus vieille de la région, construite en 1870, s'appelle le "Jardin d'orchidées", en raison de ces fleurs multicolores qui embellissent et parfument toute sa vaste enceinte. Son propriétaire, M. Duong Minh, est un amoureux des orchidées pour lesquelles il a consacré tout son argent et son temps. En passionné, il a réussi à acquérir une multitude d'espèces exotiques rares. Du coup, à longueur de l'année, la maison expose un charme éternel qui méprise le poids de ses années. Un chef-d'œuvre architectural qui marie les particularités françaises à celles chinoises, le tout protégé par une clôture en fer aux motifs originaux.

 

7. Tay Ninh
Le territoire de l'actuelle province de Tây Ninh correspond à celui de l'ancienne province du même nom sous l'administration française. La province a 7 districts. Le chef-lieu Tây Ninh se trouve à 1.837 km de Hanoi et 99 km de Hô Chi Minh-Ville. La population est composée des Viêt, Chàm et Khmers. Les principales rivières sont le Saïgon et le Vàm Co Dông. Les forêts occupent 38 % du territoire. Le point culminant est le mont Bà Den (la Dame Noire) (986 m). La terre grise et basaltique favorise la culture. L'agriculture donne riz, maïs, soja, cacahuète, manioc. Les manguiers, bananiers, ananas, pastèques constituent l'essentiel de la fruiticulture. Les plantes industrielles sont l'hévéa, le théier, le tabac et la canne à sucre. Les forêts donnent des espèces de diptérocarpacées (ho dau), buis (cay Hoang duong), bambou, rotin, charbon de bois. C'est l'habitat de plusieurs animaux sauvages: rhinocéros(te giac), éléphants, tigres, léopards, ours, cerfs, sangliers... À visiter : le Saint-siège du caodaïsme, le mont Bà Den avec la pagode Linh Son.

 

8. Tien Giang
La province de Tien Giang est située au nord du delta du Mékong, le long du fleuve Tien. La province de Tien Giang est entourée par le nord de Long An, l’ouest de Dong Thap, le sud de Ben Tre, et l’est de la mer d’Orient.
La température moyenne est de 27ºC. Tien Giang compte la saison sèche du mois de décembre à avril et la saison des pluies du mois de mai à novembre. Tien Giang a 32km de côte riche en poissons et d'autres produits aquatiques.


Les fleuves Tien, Go Cong, Gia Dinh et un réseau de canaux facilitant le transport fluvial. Les champs fertiles font de Tien Giang un riche grenier du delta du Mékong. Le cocotier tient une place importante dans l'économie de la province ainsi que d'autres fruits: mangue, jaque, ananas, ramboutan. Les attraits touristiques de la région sont l'îlot Thoi Son, la ferme de serpent de Dong Tam et la zone de Dong Thap Muoi. Cette province est connue pour la pagode belle de Vinh Trang, le marché flottant de Cai Be. Tien Giang dispose un système de hôtels et restaurants avec assez de facilités et spécialités réputées du delta de Mékong.







 

ASSISTANCE EN LIGNE

Notre conseiller(ère) vous répondra sous 48H

(+84) 947.066.600


Siège social: N ° 116, voie 76/32, rue An Duong, Yen Phu, district de Tay Ho, Hanoi, Vietnam

Tel: +84.2437185750;

Hotline: +84.947 066 600

WhatsApp: +(84-9) 47 066 600

Email: info@customvietnamtravel.com

            ventes@customvietnamtravel.com

Notre conseiller(ère)

vous répondra sous 48H

et vous rappellera gratuitement

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Pinterest
  • Instagram

AU VIETNAM

du lundi au vendredi (8h30-17h30)

Tél. +84. 94 7 06 66 00

EN FRANCE

du lundi au vendredi (09h30-12h30 & 14h-18h)

Tél. +33. 650 68 69 64

N ° 116, voie 76/32, rue An Duong, Yen Phu, arr. de Tay Ho, Hanoi, Vietnam

Tel: +84.2437185750;

 © 2010-2019 Custom Vietnam Travel - Your desires & Our expertise